Se concentrer et le rester

Posté par:

Se concentrer avec la technique Pomodoro

Dans mon dernier article, j’expliquais pourquoi la technique pomodoro permet de mieux organiser sa journée. Je voudrais vous parler aujourd’hui de la notion de concentration.
Et oui, on le sait tous il est difficile de se concentrer, et surtout de le rester. Les perturbations sont partout autour de nous : nos ordinateurs et nos smartphones en regorgent, nos collègues, les visiteurs et notre environnement aussi ! Pourtant, comme le disait Peter Drucker, « le secret de la réussite c’est la concentration ».
Si vous êtes comme moi, déconcentré dès qu’un insecte passe (ou que vous recevez un SMS…), il vaut mieux mettre en place des techniques solides, c’est là que la technique du pomodoro m’aide beaucoup.

S’engager fermement :

Lorsque j’ai décidé la tâche que je vais faire durant le prochain pomodoro, je m’engage à ne travailler que sur cette tâche pendant 25 minutes. Cela peut paraître peu de temps ou difficile pourtant, comme je vous le disais précédemment, essayez, et vous remarquerez le nombre d’interruption que vous allez subir. Soit votre esprit va partir sur un autre sujet (une recherche Internet qui vous emmène trop loin, un email qui en appelle un autre, le paramétrage de votre ordinateur ou la mise en page du rapport au lieu de rédiger le contenu). Soit une personne viendra vous demander quelque chose, importante ou pas.

Gérer les distractions et interruptions :

Comme j’ai pris l’engagement avec moi-même de rester concentré 25 minutes et que je sais que la tâche que je réalise est très importante, je trouve plus facilement la force de ne pas lire un SMS immédiatement (après tout je n’ai que quelques minutes à attendre pour le lire) ou alors de dire à une personne qui passe « Excuse moi je suis concentré sur un dossier, laisse moi encore 10 minutes, et je viens te voir ».

A ce propos, dans la description de la technique, il est conseillé de noter chaque interruption avec un petit trait sur votre liste de tâche. Une manière de prendre conscience de la difficulté de rester concentré. L’objectif étant de s’améliorer, et si on est souvent interrompu 5 ou 6 fois au début, on s’aperçoit qu’avec le temps on arrive à se concentrer plus longtemps.

Garder son minuteur sous les yeux :

Ne pas oublier qu’il est très important aussi d’avoir le minuteur sous les yeux, c’est un gage de motivation pour rester motivé. Quand on voit qu’il ne nous reste que 5 ou 10 minutes de travail, on peut facilement se dire « Allez, reste concentré, ne cède pas à ton envie d’aller sur le net, c’est presque fini ! ». Et du coup, chaque pomodoro accompli sans interruption est une petite victoire.

A cet instant même mon pomodoro vient de se terminer, j’ai réussi à le faire sans interruption, je vais fêter cela avec un thé 😉

  Related Posts

Ajouter un commentaire