SOYEZ VOTRE PROPRE COACH AVEC LA MÉTHODE N.E.W.S

Posté par:

Êtes-vous déjà passé par des moments où vous avez dû faire des choix difficile, des choix qui vous engageaient à plus ou moins long terme? Ça peut être : choisir votre carrière, poursuivre les études à l’étranger, entamer une procédure de divorce, prendre un nouvel appartement, quitter son travail pour un autre plus avantageux, rompre les fiançailles etc… Cependant, nous pensons tous qu’une fois le choix fait, les choses vont continuer normalement, mais la vie nous rattrape à tous les coups avec ses aspects positifs et négatifs.

Avec la méthode N.E.W.S, devenons coach de nous-même !

Créé par Aviad Goz ce modèle est structuré autours de la métaphore de la boussole, elle tire son nom de l’acronyme constitué des premières lettres (en anglais) des quatre points cardinaux. North (Nord), East (Est) West (Ouest), South (sud), soit N.E.W.S. La méthode N.E.W.S s’appuie sur le postulat suivant : vous êtes responsable de vos choix et c’est avec eux que vous tracez votre chemin et votre vie.

Les quatre points cardinaux correspondent à quatre niveaux de réflexion qui doivent être pris en compte à chaque moment clé de votre vie personnelle, interpersonnelle ou professionnelle. À chaque niveau de réflexion correspond une question :

boussole

  • Nord : vers ou ?
  • Est : pourquoi ?
  • Ouest : comment ?
  • Sud : pourquoi je n’y arrive pas ?

 

 

 

Face à une situation où un choix s’impose, nous nous retrouvons souvent bloqués, peut être dû à une situation volontaire ou non. Nous perdons le repère, nous ne savons plus quelle décision prendre, ni quel choix est le bon.

Se retrouver bloqué au NORD :

Être bloqué dans le NORD correspond  à une situation où vous n’êtes pas sur ou vous ne savez pas ou vous allez. Vous n’avez pas une vision claire de votre future ou de la direction à suivre.

Se retrouver bloqué à l’EST :

Se sentir bloqué dans l’EST évoque une situation dans laquelle vous avez une vision claire de votre future mais vous avez perdu le ‘pourquoi’ vous voulez y aller. Vous n’êtes pas motivé, vous n’éprouvez pas le besoin à aller dans cette direction.

Se retrouver bloqué à l’OUEST :

Être bloqué dans l’OUEST, signifie que vous savez où aller mais pas comment y arriver. Vous avez du mal à planifier votre démarche ou à la mettre en place. Vous avez l’impression qu’il vous manque des compétences, des ressources.

Se retrouver bloqué au SUD :

Être bloqué dans le SUD correspond à un moment ou vous savez ce que vous voulez, mais les incertitudes, les inhibitions, les croyances limitantes à propos de vous-même et de ce qui peut être fait vous empêchent d’aller plus loin.

Même s’il nous est impossible de faire marche arrière dans certains de nos choix, nous sommes libre, à partir du moment où nous le décidons, de réorienter notre boussole et avec la  méthode NEWS et écrire une nouvelle fin à notre histoire.

 

 

04 ASTUCES POUR AMÉLIORER VOS ACTIVITÉS « BRISE-GLACE »

Posté par:

Un « Brise-glace » ou encore « Icebreaker » est cette activité que vous faites avec des groupes de discussion, de travail ou d’apprenants qui a pour rôle d’intégrer, connecter les uns avec les autres dans le groupe afin de stimuler la participation et la coopération.

Mais saviez-vous que l’effet d’une activité brise-glace est lié à des éléments qui dépendent de vous ?

L’effet stimulant présenté ci-dessus est en majorité lié à certains éléments que vous, animateur, saurez mettre en place. Nous vous proposons donc 04 astuces tirées de l’expérience et des retours des consultants de notre Cabinet :

1-) Être enthousiaste :

57612618

Les activités brise-glace étant des activités où la spontanéité est le maître mot, combien ont montré leur désarroi face à une activité brise-glace qui ne se déroulait pas comme prévu… C’est un faux pas !

Soyez enthousiaste et quoi qu’il se passe soyez toujours enthousiaste ! Cela ne se passe pas comme prévu ? Passez rapidement et avec enthousiasme à la suite du programme.

2 – ) Choisir des « Volontaires » :

Circuit-Perso-Groupe-QVPP

Vous connaissez ce moment où l’on vous demande de faire, devant une foule, quelque chose qui vous embarrasse beaucoup ? En tant qu’animateur d’une activité brise-glace, cela ne serait pas une bonne idée pour la suite de votre programme de mettre quiconque dans l’embarras. Choisissez donc avec soin des personnes volontaires. Si vous n’avez pas de volontaires ? Donner l’exemple et rassurez !

3 – ) Choisir le bon timing :

Convenant avec l’écrivain polonais Stanislaw Jerzy Lec que « Le temps : matière première la plus importante« , il est donc convenable de choisir une activité brise-glace ni trop longue ni trop courte. D’autre part, comme Yvan Krylov l’affirme, « Qui donne à temps donne deux fois » vous conviendrez donc que le brise-glace qui se donne au bon moment aura un effet stimulant beaucoup plus grand.

Les experts recommandent 2 à 3 brise-glaces de 20 à 30 min lors de votre atelier et au début d’un programme. Il est également recommandé de terminer chaque brise-glace pendant que les participants sont encore en train de l’apprécier (ce qui boostera l’efficacité de la suite de votre programme).

4 – ) Choisir le brise-glace adapté :

Si vous comprenez qu’aucun groupe n’est le même, vous conviendrez donc que le brise-glace doit être adapté à la taille, à l’environnement culturel et à l’âge du groupe. Bien plus, ne vous appuyez pas sur le résultat d’une activité brise-glace que vous avez obtenu avec une catégorie de groupe différente…ce serait fausser votre pronostic !

UNE NOUVELLE FORME D’APPRENTISSAGE PAR L’ACTION : Le codéveloppement !

Posté par:

Coaching travail equipe

Une nouvelle forme d’apprentissage par l’action :

le codéveloppement !

 

Avez-vous déjà un jour participé à une formation et avoir l’impression qu’elle n’a pas répondu à vos attentes ? Thème hors sujet, trop théorique, peu applicable dans votre contexte ?

J’ai malheureusement fait cette expérience : à l’époque, j’étais responsable commerciale au sein d’une entreprise de transport. On m’a proposé de participer à une formation sur le leadership et la résolution des conflits. Exactement ce qu’il me fallait car j’avais une équipe à gérer, avec tous les problèmes internes de collaboration et de communication que cela crée au quotidien.

Je suis vraiment restée sur ma faim ! Les exemples du cours étaient éloignés de ma situation, les théories alléchantes mais comment les mettre en oeuvre avec mon équipe. Mes questions concrètes sont toutes restées sans réponse car le formateur ne pouvait pas traiter mon cas spécifique ! Comment utiliser les apprentissages de la formation pour sortir de ma galère ? Au lieu de sortir de la formation avec des solutions, je suis sortie de la formation avec des doutes et des inquiétudes.

A l’époque je pensais que c’était la seule manière de former et c’était moi qui avait des difficultés d’apprentissage. C’est plus tard que j’ai découvert avec étonnement (et soulagement aussi) qu’il existait des alternatives pédagogiques, et que le codéveloppement proposait une solution alléchante.

Une solution venue du Québec !

Le codéveloppement est une nouvelle approche pour développer les compétences et trouver des solutions aux problèmes concrets que l’on rencontre au quotidien. C’est une alternative crédible aux formations traditionnelles !

Adrien Payette définit ce concept comme étant “une approche de développement pour des personnes qui croient pouvoir apprendre les unes des autres afin d’améliorer leur pratique”.

_______________________________________________

(1) Développée par Adrien PAYETTE Professeur de management, au Québec au début des années 2000.

 

Concrètement, comment ça marche ?

Un groupe est formé de 4 à 10 participants (de la même organisation ou non) qui discutent et partagent leurs problèmes, idées et réflexions sur une période qui peut varier de 4 à 10 mois. Les rencontres s’établissent sur une fréquence prédéterminée et durent en moyenne de 2 à 4 heures.

Les discussions sont animées par une personne-ressource qui dirige la séance, assure le respect des différentes étapes et apporte une certaine objectivité au groupe.

À chaque rencontre, le cas d’un des participants y est discuté, selon une démarche structurée. Ce cas traite d’une expérience réelle ou d’un problème vécue par l’un des participants. Dès lors, les participants jouent successivement deux rôles, à savoir celui de client et de consultant.

La personne qui expose son cas est le client et les autres participants prennent alors le rôle de consultant où conseillers en apportant des solutions et des suggestions selon leurs expériences.

Quels sont les avantages du codéveloppement ?

les avantages du codéveloppement sont multiple parmi eux :

  • Le partage des pratiques professionnelles, l’entraide mutuelle, et l’amélioration de la communication
  • La réduction du sentiment d’isolement et la conception du travail d’équipe ;
  • L’uniformisation des interventions liées aux pratiques et la consolidation de l’esprit de l’écoute ;
  • L’acquissions des savoirs pratiques et l’apprentissage par les expériences des autre et par des cas pratiques vécu;
  • Le développement des capacités d’apprentissage et de résolution de problèmes ;

Les entreprises s’y mettent déjà !

De nombreuses entreprises ont franchi le pas avec succès. On peut déjà citer Siemens, Orange, PSA, Air France! Le groupe SOLOCAL a mis sur pied 23 groupes de codéveloppement pour 180 collaborateurs. Chez Covéa, ce sont plus de 700 collaborateurs qui ont suivi ce parcours à raison d’une demie journée par mois.

Si on pouvait résumer les groupes de codéveloppement en 3 idées clé, on pourrait dire que :

  1. C’est au contact des autres et à l’épreuve des difficultés qu’on progresse.
  2. Ce sont ceux qui vivent les situations qui en parlent le mieux.
  3. C’est en se nourrissant de l’expérience de ses pairs qu’on apprend à surmonter ses difficultés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Quelques témoignages :

« J’ai posé ma problématique sur le management de seniors dans mon équipe. Partager avec d’autres dirigeants m’a permis de prendre du recul, d’entendre d’autres expériences. J’ai des pistes possibles d’actions pour résoudre ce problème que je ne suis pas seul à rencontrer. » Franck – Entreprise de métallurgie.

« J’ai parlé dans ce groupe de ma relation difficile avec mon associé. Le groupe m’a aidé à aller chercher les causes de cette tension. J’ai gagné en clarté. Puissance du groupe de pairs ! » Bruno  – Entreprise de conseil en impression.

« L’échange de nos expériences sur une problématique vécue, dans un climat de confiance totale, me donne envie et la force d’avancer. Ce groupe est un rendez-vous incontournable pour le dirigeant. » Nicolas – Entreprise de fabrication de mobilier.

« Comme créatrice d’entreprise, je me pose la question : comment trouver mon premier collaborateur ? Les expériences des autres m’ont permis de considérer mon réseau professionnel et qu’il pouvait être une ressource. J’ai gagné du temps et surtout embauché avec plus de confiance. » Corinne – Entreprise de prestations visuelles.

«Ce groupe de Dirigeants, c’est comme un coaching collectif de Dirigeants, par des Dirigeants! Qui mieux qu’un Dirigeant peut répondre à un autre Dirigeant ? » Eric – Entreprise d’assistance informatique.